Géopolymère dans les monuments d’Amérique du Sud: première publication scientifique.

Lors du Geopolymer Camp 2018, au cours de la Session: Technologies anciennes, le Professeur J. Davidovits a présenté les premiers résultats du programme de recherche conjoint mené par l’Institut Géopolymère et l’Université Catolica San Pablo, Arequipa, au Pérou, sur les monuments mégalithiques de Tiahuanaco / Pumapunku (Tiwanaku). ), en Bolivie (lac Titicaca). Voir un bref résumé de la conférence dans la Keynote de J. Davidovits intitulée « State of the Geopolymer 2018« , dans les 7 dernières minutes de la vidéo à GPCAMP-2018.

La Porte du Soleil à Tiwanaku  et les dalles mégalithiques en grès géopolymère de  Pumapunku .

La plate-forme au sommet de la pyramide à 4 degrés de Pumapunku se compose de 4 dalles mégalithiques en grès rouge, pesant entre 130 et 180 tonnes chacune, les plus grandes parmi les monuments du Nouveau Monde. Notre étude suggère que les dalles sont un type de béton de grès géopolymère coulé sur place. Elle a été récemment publiée dans Material Letters 235 (2019) 120-124, Online le 8 October 2018, ; on y accède par le lien: Materials Letters.

Un deuxième article scientifique traitant des spectaculaires artefacts en pierre de géopolymère d’andésite (sculptures en H et similaires) est en cours de « review ». Cette étude est liée à notre recherche menée il y a 36 ans (dans les années 1980) intitulée « Making Cements with plant extracts » que l’on peut télécharger librement dans notre Bibliothèque, Archaeological paper #C à library/archaeological-papers.